L’EQUIPE : Division ? Chaos ? La direction a bien manœuvré…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager cette page

Un communiqué syndical dénonce les fondements de l’action de notre section syndicale de la SNC de L’Equipe : « division » et « chaos » seraient les principaux. Voici le communiqué d’Info’Com-CGT rappelant l’action permanente de la section.

 

DIVISION ? CHAOS ?

LA DIRECTION A BIEN MANŒUVRÉ…

Plus de neuf mois d’incertitudes et de questionnements pour les salariés de la SNC L’Equipe à l’issue d’un vaste plan de licenciements validé et négocié en catimini par la direction et l’intersyndicale SNJ-CGT/SNJ.

Les premières mesures apparaissent au grand jour. Chacun pourra juger concrètement de la véracité de l’analyse de notre section syndicale :

• Environ 70 de vos collègues ne travailleront plus à la SNC L’Equipe très prochainement, point de rhétorique sur la question : il s’agit d’un vaste plan de licenciements qui dépasse le souhait initial de la direction – 46 suppressions de postes – lors de la présentation du PSE aux élus (25 suppressions de postes supplémentaires obtenues grâce à l’accord).

• La réorganisation de l’entreprise : un surcroît de travail et des conditions dégradées pour exercer votre activité deviendront la règle. Est-ce la meilleure manière d’aborder la modernisation du process éditorial ?

• Les reclassements : quid du maintien réel des salaires ? Quid de l’ancienneté acquise à L’Equipe  ? Quid des garanties de reclassement pour un salarié menacé de licenciement et qui serait jugé incompétent par la commission de suivi, composée de la direction et uniquement de l’intersyndicale ?

Apparemment cette déplorable réalité ne semble pas choquer l’ex‑première force représentative des journalistes qui souhaite trouver un bouc-émissaire en blâmant un syndicat qui n’a pas accepté la « théorie du chaos » pour les salariés. Les artisans de ce « chaos » devraient assumer leurs responsabilités : c’est bien l’intersyndicale qui a signé ce plan !

Côté « division », la ficelle est encore plus grosse ! Un syndicat CGT qui se réfugie derrière le paravent d’une intersyndicale pour mieux fustiger un syndicat appartenant à la même confédération syndicale est plutôt cocasse. Info’Com-CGT ne peut admettre que le SNJ-CGT ait refusé de discuter du cadre revendicatif avec les salariés. Nous ne pouvons comprendre qu’il soit à l’origine de l’exclusion d’Info’Com-CGT depuis le début des négociations et se félicite aujourd’hui que nous n’ayons pas de représentants élus. « Division » ? Trop facile pour ceux qui excellent dans la politique d’exclusion au détriment d’un véritable rapport de force CGT !

Info’Com-CGT sera vigilant quant au respect des mesures du plan, à la mise en place de la nouvelle organisation du travail et au reclassement des salariés menacés de licenciement.

Info’Com-CGT sera attentif à ce que ses mandants ne paient pas le prix d’une négociation nébuleuse entre la direction et l’intersyndicale.

Paris, le 11 juin 2013