L’Equipe : Une gpec de groupe pour préparer l’avenir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager cette page

A L’Equipe, le syndicat obtient des engagements de la direction générale du groupe avec la mise en place d’une GPEC groupe et l’étude de mesures alternatives au PSE actuellement en cours à la SNC L’Equipe.

 

 

UNE GPEC DE GROUPE POUR PRÉPARER L’AVENIR

Conscient que la presse quotidienne nationale doit faire face à une mutation sans précédent, entre numérique, papier imprimé et audiovisuel qui la conduit vers un rééquilibrage permanent entre ces différents supports, Info’Com-CGT ne peut se résoudre à négocier une succession de plans de licenciements sur la seule base d’une conjoncture économique difficile.

Cette logique en cours dans les groupes d’information et sur l’ensemble des secteurs qui les compose conduit inexorablement la presse vers un amoindrissement de la qualité éditoriale de ses différents supports.

Répondre aux attentes de lecteurs avides d’informations nécessite que les partenaires sociaux puissent anticiper les évolutions technologiques et les positionnements professionnels émergents dans le cadre d’une véritable concertation. Seule cette approche permettra de relever les défis d’aujourd’hui et de demain pour un traitement de qualité de l’information multimédias.

La situation difficile à laquelle sont confrontés les salariés de la SNC L’Equipe fait suite à celle vécue par celles et ceux de la SNC Le Parisien, deux entités du groupe confrontées à un plan de réorganisation et à un PSE en seulement quelques mois.

Il faut dès à présent engager une négociation porteuse d’avenir et de perspectives pour les salariés du groupe et de ses différentes filiales. Cette solution trouve sa quintessence dans le cadre d’une gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) au niveau du groupe, revendication phare de la section syndicale Info’Com-CGT de la SNC L’Equipe déjà portée auprès de sa direction.

C’est sur la base de ces enjeux primordiaux et dans la continuité des différents entretiens avec la direction générale du groupe Amaury que le Comité Inter CGT sera reçu ce mercredi 24 octobre 2012 par M. Carli.

Paris, le 23 octobre 2012