Un smic à 1 149 euros net, c’est trop pour les experts du gouvernement et du Medef !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager cette page

UN SMIC À 1 149 EUROS NET, C’EST TROP POUR LES EXPERTS DU GOUVERNEMENT ET DU MEDEF !

Syndicalistes Debout ! Billet d’actualité n°9
 

Un SMIC à 1 149,07 euros net par mois, c’est trop pour les experts du gouvernement et de Gattaz, chargés « d’éclairer » la Commission nationale de la négociation collective (Cnnc) sur son évolution. Leur « rapport » préconise sa fin, dans le but avoué de baisser la rémunération du Travail de toutes et tous !

 

Le SMIC aujourd’hui

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) a été créé pour entraîner tous les salaires vers le haut. Il sert de plancher à la plupart des grilles de branches.

Son montant est de 1 480,27 € brut mensuels, soit 1 149,07 € net – pour 35 heures hebdomadaires.

Sa revalorisation annuelle, automatique, est conditionnée par deux paramètres :

  • l’évolution annuelle de l’indice des prix (hors tabac) des 20 % de ménages les plus modestes ;
  • la moitié de l’évolution annuelle du pouvoir d’achat du Salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).

 

Un groupe d’experts en dynamite sociale…

Nommés par Macron le 23 août,  ce groupe s’active contre le SMIC :

André Zylberberg : « Si l’Etat continue d’accroître le salaire minimum, certains travailleurs finiront par coûter plus qu’ils ne rapportent. Ils seront alors licenciés. »

Isabelle Méjean : « Une politique de salaire minimum élevé réduit l’attractivité du pays en augmentant les coûts de production et en réduisant la demande globale. »

Andrea Garnero , de l’OCDE : « Il y a plus de personnes dont le salaire effectif est inférieur aux minima quand ceux-ci sont négociés au niveau des branches. »

Gilbert Cette, le président : «  le Smic a trop augmenté… sans grande efficacité pour lutter contre la pauvreté… il contribue à exclure les jeunes de l’emploi. »

 

La loi XXL sur les accords d’entreprise permet cette destruction

Pour les experts, le SMIC doit s’adapter au chômage massif, et s’appuyer sur la loi XXL. Donc ?

  1. Une fin des règles obligatoires d’indexation. Ce qui est inadmissible selon eux, c’est que « depuis sa création, le SMIC a augmenté plus vite que le salaire moyen ».
  2. Tout faire baisser par la négociation de branche ou d’entreprise.

 

Ce que nous revendiquons :

  • Un salaire décent, calculé sur les besoins réels recensés.
  • Contre les inégalités salariales, des coups de pouce automatiques,  avec un ratio Smic/Salaire médian supérieur à 60 %.

Une telle revendication mérite qu’on se batte pour elle.

 
 
Partager sur Facebook