Soutien au personnel de L’Équipe. Tous ensemble, défendons l’information

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager cette page

Soutenant sans réserve les actions de mobilisation et de grève au journal L’Équipe, le Comité Inter CGT fait siennes les revendications qui justifient les arrêts de travail : refus des licenciements contraints, maintien de l’entité historique « Documentation », exigence que la direction reconsidère sans délai l’ensemble de son projet dit PSE, préjudiciable à l’emploi et aux conditions de travail de toutes et tous.

La direction de L’Équipe ne prend même pas la peine de justifier ses choix, qui relèvent d’une application dogmatique des options numériques en vigueur :

– réduction des emplois qualifiés au savoir-faire sûr et reconnu ;

– transfert des actes professionnels aux algorithmes et aux robots ;

– amoindrissement, voire sacrifice, du papier, support d’informations et source de revenus, au profit d’une aventure internet non maîtrisée, dont plusieurs titres ont déjà fait les frais ;

– déqualification de toute la rédaction par une polyvalence imposée par une concentration menaçant sur l’emploi.

Le Comité Inter CGT trouve insupportable qu’un long héritage de savoirs professionnels, efficients en matière d’information, ne soit ni reconnu ni pris en considération par une direction dont la seule référence est la rentabilisation immédiate de l’entreprise et de la marque.

Le Comité Inter CGT considère que cette pratique de management autoritaire dépasse largement le seul cadre de L’Équipe et de l’information sportive. De la même façon que les managers appliquent les mêmes recettes à n’importe quelle entreprise, cette attaque frontale contre une société dédiée à l’information se propose à l’évidence de faire école et jurisprudence.

C’est tout un écosystème professionnel, et donc une chaîne de production entière, qui sont impactés :

– baisse volontariste de la pagination, donc du niveau d’information ;

– réduction des volumes à imprimer ;

– suppression simultanée des points de vente, élément décisif pour L’Équipe ;

– dévitalisation assumée du support papier dans ses capacités à capter et diffuser l’information au rythme approprié.

Ainsi, par choix illégitime d’une direction embauchant des managers rompus aux seuls mécanismes financiers, une espèce de ruissellement entraînerait des suppressions d’emploi en cascade, la disparition de l’information sportive et des entreprises d’impression nécessaires à sa réalisation.

Le Comité Inter CGT, réuni ce lundi 22 janvier :

– continuera de soutenir tous les actes de résistance du personnel ;

– anticipe les conséquences des décisions patronales par la diffusion des dangers qu’elles génèrent, tant dans les rédactions que dans les imprimeries ;

– annonce d’ores et déjà qu’il lance une campagne de défense et de promotion de l’information, notamment sportive, et des emplois qualifiés indispensables à la réalisation ;

– envisage toutes actions pour que cette mutation des supports d’information en supports publicitaires soit mise en échec ;

– appelle tous les salariés, dans les rédactions comme dans les imprimeries, à débattre de la gravité de la situation et à envisager la résistance commune qui s’impose.

Le Comité Inter CGT revendique le droit de contrôle du personnel sur les choix numériques de la direction et, pour prévenir les dégâts sociaux de toute technologie automatisée, la protection automatique des emplois et des postes de travail.

Téléchargez le communiqué