Cyril Linette… fabricant de fake news !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager cette page

« Cela ne nous empêche nullement de “défendre” le papier ». FAUX. Les choix stratégiques faits jusqu’à présent (réduction du format de L’Équipe) ou prévus (baisse de la pagination, suppression d’un grand nombre de postes d’enrichissement du journal) vont affaiblir la qualité de l’information du quotidien sportif !

« Nous souhaitons mettre en place un plan de transformation sur les métiers de réalisation du Pôle presse ». FAUX. Ce plan n’a pour seul but que de dévitaliser les rédactions pour faire des économies sur les salaires, d’une part, et augmenter la charge de travail des rédacteurs, d’autre part. Pour le groupe Amaury, unique actionnaire, que du bénéf !

« Ce plan d’économies a pour objectif de moderniser nos processus de production ». FAUX. Modernité ne rime pas avec automatisation ou robotisation ! L’amélioration des processus de production doit permettre de gagner du temps pour vérifier l’information, améliorer la qualité des supports. Cela ne peut se faire en réduisant le nombre de journalistes.

« Cela permettra de gagner en efficacité  ». FAUX. Efficacité ne rime pas dans ce cas avec qualité ! L’augmentation conséquente de la charge de travail des rédacteurs et des reporters va entraîner automatiquement un travail de moindre qualité puisqu’il seront assujettis à des tâches éditoriales. Quid de la  pérennité du groupe de presse ?

« (…) son identité, celle qui consiste à raconter des histoires sur le sport ». FAUX. L’Équipe est un journal d’informations sérieuses, pas un magazine de fakenews ! Les journalistes ne racontent pas d’histoires, mais produisent de l’infor­mation. C’est juste Cyril Linette qui raconte des histoires aux salariés.

Tous ces éléments de langage ne sont que les premiers repris dans l’introduction du Projet de réorganisation de L’Équipe et ses conséquences sociales – Livre 2. Ce projet n’a qu’un seul but : affaiblir le quotidien pour n’exister que sur le numérique et la TV.

Info’Com-CGT soutiendra toutes les initiatives décidées en AG pour contrer ce plan d’économies et de licenciements.

NON AU SACRIFICE DE L’INFORMATION
NON AUX SUPPRESSIONS D’EMPLOIS

 

Pour télécharger le communiqué PDF, cliquez ci-dessous :